vendredi 7 septembre 2018

Geo-Fourrier, Janssaud, Lemordant, Méheut, Anie Mouroux... quelques "nouveautés"

Le mois d'août est passé avec une rapidité... surprenante !
Avant de prendre quelques jours de congés (en fin de semaine prochaine), voici, en images, quelques belles œuvres arrivées à la galerie il y a peu.
Comme ces œuvres sont majoritairement datables de l'entre-deux-guerres, je ne choisis pas une logique chronologique, mais alphabétique, pour les présenter.
Georges Géo-Fourrier, Kolem, crayons sur papier, dimensions du dessin, à vue, H. 26 cm L. 36,5cm.
De Georges Géo-Fourrier (1898-1966), une belle vue africaine, très fraîche. L’œuvre se nomme "Kolem" et est datée du 30 avril 1931. Grâce à un client bienveillant, j'ai pu en savoir plus sur cette localisation.
"Kolem est à une centaine de kms au sud de Fort Lamy (N’Djamena, capitale du Tchad), sur le Logone, affluent du Chari.". L'artiste est passé à cet endroit lors de son second voyage en Afrique (13 000 km, du Congo au Cameroun).
Mathurin Janssaud, Le passeur à Concarneau (Lanriec), pastel sur papier, à vue H. 28 cm L. 38 cm.
Dans un genre bien différent, un beau pastel de Mathurin Janssaud (1857-1940) est arrivé il y a peu à la galerie. Direction Concarneau, ou plus précisément le passage Lanriec, avec ce pastel en parfait état, à la lumière belle et douce (comme souvent chez cet artiste). Il y a cinq ans, alors qu'un autre pastel de l'artiste était en vente à la galerie, je disais ceci : "Proche des artistes de Concarneau (Guillou, Deyrolle, Barnoin etc.), Janssaud dépeint la vie quotidienne des ports et des campagnes de Cornouaille. Son art, tout en finesse, se révèle tout particulièrement dans la maitrise des effets de lumière." Je ne retire rien à ces propos !
Jean-Julien Lemordant, Dessin préparatoire - scène côtière (naufrage ?), fusain sur papier contrecollé sur carton, dimensions, à vue H. 38,5 cm ; L. 56,5 cm.
Sans transition, voici une étude rude et puissante, de Jean-Julien Lemordant (1878-1968) : cette œuvre à la composition riche, évoque une scène du littoral breton. Il pourrait s'agir de la représentation d'une sauvetage durant un naufrage. La composition, fortement solidement structurée, évoque un travail préparatoire pour une œuvre décorative. Ce fusain provient de l'atelier de l'artiste.
Mathurin Méheut, Groupe de Bretons en bord de mer, crayon gras sur papier, dimensions, à vue, H. 12,5 cm L. 20 cm.
Du grand Mathurin Méheut (1882-1958), une jolie petite étude d'un groupe de Bretons sur fond de mer. Ce crayonné, rehaussé de blanc pour mettre en lumière les deux coiffes, vient d'être réencadré. Il bénéficie d'un certificat d'authenticité issu du précédent lieu de vente, un endroit de confiance pour la vente des œuvres de Méheut, tout proche de Quimper et aujourd'hui fermé...

Enfin, pour conclure ce petit panorama, une belle céramique quimpéroise...
Anie Mouroux, Santez Anne, mamm goz ar bretonned, H. 27 cm ; L. 25 cm ; l. 12 cm, Manufacture Henriot, Quimper, années 1930.
Anie Mouroux (comprenez Mélanie Mouroux) (1887-1978), est une artiste peu prolifique à Quimper. Son travail avec la manufacture Henriot est uniquement lié à une thématique religieuse. Artiste parisienne, elle entre en contact avec la manufacture quimpéroise Henriot via les libraires Le Goaziou, amis de son époux (l'un des directeurs de la maison d'édition Larousse), nous nous situons ici à l'aube des années 1930. Cette céramique a été éditée à Quimper en différents formats. Celui que nous présentons ici est le plus petit (il ne mesure que 27 cm de hauteur, là où le plus grand culmine à 64 cm !). Cette œuvre, rare, est une évocation de la Bretagne et de ses évêchés. Le grand manteau de Ste Anne, à l'intérieur ponctué d'hermines, dans un mouvement enveloppant, protège les Bretons agenouillés à ses pieds.

Contact et renseignements :
 02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr



Aucun commentaire: