mercredi 23 décembre 2015

Emile Simon - Pardon à Tronoën

Arrivé il y a quelques jours aux cimaises de la galerie, voici un beau pardon à la Chapelle de Tronoën par Émile Simon.
Émile Simon, Pardon à la chapelle de Tronoën, H. 40 cm ; L. 80 cm, Huile sur toile, sbg
Œuvre vendue

Émile Simon est né à Rennes le 28 février 1890. Doué, il s'oriente rapidement vers le dessin et entre à l’École des beaux-arts de Rennes où il remporte une médaille d'excellence. Par la suite, il entre aux Beaux-Arts de Paris. Après diverses péripéties (notamment un professorat au Caire), il devient professeur puis directeur à l’École des beaux-arts de Nantes. Après la Seconde Guerre mondiale, l'artiste viendra s'installer non loin des bords de l'Odet, au Manoir du Squividan, sur la commune de Clohars-Fouesnant, en compagnie de Madeleine et Philippe Fié-Fieux.


A plusieurs reprises, l'artiste a représenté le pardon de l'une des plus belles chapelles locales, Notre-Dame de Tronoën. Dans cette scène spécifiquement, Émile Simon a choisi un point de vue inhabituel, mettant le spectateur dos à la baie d'Audierne. Le fameux calvaire se trouve donc ici caché par le bâtiment de la chapelle.

Contact et renseignements :
 02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

vendredi 18 décembre 2015

Owen Poho - SKLENT




SKLENT est le fuit d'une nouvelle collaboration de la galerie avec le designer Owen Poho. Mais qu'est-ce que SKLENT ?
Vide-poche SKLENT - édition à 8 exemplaires numérotés - H. 4,5 cm ; L. 40 cm ; l. 20 cm - photo Bernard Galéron

SKLENT signifie "Ardoise" en breton. La sonorité du nom tranche comme le minerai auquel elle fait référence.
Les pans coupés en oblique et l'emploi d'un multiplis de peuplier évoquent avec subtilité les strates des ardoises des Monts d'Arrée, terre d'origine du designer.
Miroir sur pied - édition à 8 exemplaires numérotés - H. 59 cm ; L. 23 cm (partie miroir) ; l. 4 cm (partie miroir) - photo Bernard Galéron

A l'image de la taille traditionnelle des ardoises qui exigeait le minimum de déchet, les différentes pièces numérotées sont issues des chutes de production d'un banc monoxyle (taillé dans une seule pièce de bois).
Étagère - édition à 8 exemplaires numérotés - H. 4,5 cm ; L. 33 cm ; l. 25 cm - fixation invisible - photo Bernard Galéron

Mises en œuvre et réalisées par les étudiants du BTS DRB (développement et réalisation bois) du Lycée professionnel de Landerneau, elles concrétisent une nouvelle collaboration réussie avec le designer breton.

Banc - pièce unique - H. 32 cm ; L. 146 cm ; l. 45 cm


Contact et renseignements :
 02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

Owen Poho et les étudiants et deux professeurs devant la galerie - cliché Sylvie Béchet - Côté Quimper
Copyright Le Télégramme - Quimper - 18 décembre 2015


lundi 14 décembre 2015

Olivier Lapicque - Sérigraphies rehaussées

Depuis plusieurs années, Olivier Lapicque rehausse ses sérigraphies de plombs étamés. Chaque exemplaire devient ainsi une œuvre unique...

Voici quelques modèles actuellement disponibles à la vente.

Olivier Lapicque - chaque sérigraphie mesure 60 cm de haut pour 40 cm de large.















Contact et renseignements :
 02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

vendredi 4 décembre 2015

Valérie Le Roux - Bouteilles, millésime 2015 !

Et voici un nouveau décor exclusif de Valérie Le Roux !


Depuis quelques années, la galerie a cette chance d'avoir le droit à une création exclusive de Valérie Le Roux disponible à partir de la période des fêtes. L'occasion de noter l'évolution du travail de l'artiste qui, tout en restant fidèle à une ligne graphique, sait se réinventer avec talent.

Photographie Mickaël Rannou

Plusieurs modèles sont donc désormais disponibles (voir plus bas), directement à la galerie comme par correspondance.


Rappelons au passage que chaque faïence est peinte par Valérie Le Roux elle-même. Il ne s'agit pas ici d'éditions.

Et voici les différents modèles :
Modèle 1



Modèle  2 - momentanément épuisé



Modèle 3


Modèle 4


Modèle 5


Modèle 6

Un grand merci à Valérie Le Roux (et à Mickaël Rannou pour ses photographies).


Contact et renseignements :
 02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

Photographie Mickaël Rannou



samedi 28 novembre 2015

Douceur et couleur... avec Patrice Cudennec

Puisque nous avons tous besoin de chaleur, de douceur et de couleur... voici une petite sélection d'huiles de Patrice Cudennec, actuellement en vente à la galerie.

Patrice Cudennec, Moments bleus, huile sur toile, H. 60 cm, L. 73 cm.

Patrice Cudennec, A la grande Troménie, huile sur toile, H. 54 cm, L. 65 cm.
Patrice Cudennec, Retour de pêche aux beaux reflets, huile sur toile, H. 80 cm, L. 80 cm.
Patrice Cudennec, Village aux hortensias, huile sur toile, H. 38 cm, L. 46 cm.
Patrice Cudennec, Pêcheur au petit port, huile sur toile, H. 38 cm, L. 46 cm.
Patrice Cudennec, Pêcheurs, huile sur toile, H. 38 cm, L. 46 cm.
Contact et renseignements :
 02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr


jeudi 5 novembre 2015

En passant par Cancale... Yvain

Si vous passez par Cancale, ne manquez pas d'aller découvrir une belle exposition hommage à Yvain (Paul Yvin dit Yvain, 1919-2007).

Portrait d'Yvain par René Quéré, manufacture Keraluc, 1961, collection particulière
La dernière exposition d'ampleur consacrée à l'artiste était celle que le Musée de la Faïence de Quimper lui réservait en 2006. Le catalogue de l'exposition du Musée de la Faïence de Quimper est toujours disponible à la galerie, au prix de 10 euros.

Yvain, Plat au roi Arthur, Keraluc, collection particulière
De nombreuses céramiques, pour certaines quasiment inconnues, seront présentées à cette occasion. Un bel hommage en perspective à ce grand créateur témoin des plus riches heures de la belle manufacture Keraluc !

Yvain, ensemble décoré au sgraffite, Keraluc, collection particulière


Exposition, du 7 au 18 novembre, salle Paul Yvain, sur le port de la Houle à Cancale. Tous les jours, de 14h à 18 h en semaine. De 11h à 19h week-ends et fériés. Gratuit.

Dans la presse locale :

Exposition. Cancale rend hommage à Paul Yvain

Une centaine d’œuvres majeures du céramiste seront exposées du 7 au 18 novembre, à Cancale. Paul Yvain s'était installé sur la côte d'Emeraude, à sa retraite.
Né à Brest, Paul Yvain a poursuivi sa carrière de céramiste à Quimper, à l’atelier Keraluc. Il y reste jusqu’à la fin de l’entreprise en 1984. Embauché dans un premier temps comme peintre à l’atelier de décoration, il change très vite de statut pour devenir artiste indépendant. Toutes ses céramiques portent la double signature Keraluc et Yvain, pseudonyme choisi pour son œuvre.
En 1985, il se retire à Cancale, le pays d’origine de sa femme, et se consacre à l’écriture jusqu’à son décès en 2007. L’association la Halle à marée a décidé de lui rendre hommage, en organisant une exposition exceptionnelle. « Nous avons réuni nombre de ses œuvres céramiques majeures, indiquent les organisateurs. Seront également présentés des dessins humoristiques de la vie cancalaise vue par cet artiste aux talents multiples, de même que plusieurs manuscrits de son œuvre poétique. »
Travaux des collégiens de Cancale
16 caricatures sont montrées au public pour la première fois. Une partie des fresques réalisées « à la manière de Paul Yvain » par les élèves des collèges cancalais auront le privilège de faire partie de l'exposition.

 © Ouest-France

Cancale. Paul Yvain s'ancre à La Halle à Marée

L'association cancalaise La Halle à Marée rend hommage au céramiste et poète Paul Yvain, au port de La Houle, à Cancale, jusqu'au 18 novembre, tous les jours, de 14 h à 18 h ; le week-end, de 11 h à 19 h. Les visiteurs pourront découvrir des oeuvres connues mais aussi des pièces de collections privées qui n'ont jamais été montrées au public. Paul Yvain a exercé son art de céramiste pendant une trentaine d'années. Sa carrière, il l'avait commencé comme caricaturiste « une verve impertinente alliée à un trait de crayon ironique et incisif ». Ses dessins ont été publiés dans de nombreux médias. En 1947, Paul Yvain est embauché par Victor Lucas qui crée la faïencerie Kéraluc, à Quimper. En 1985, Paul Yvain s'installe à Cancale, la ville dont est originaire son épouse. Ses dessins sur l'actualité continueront d'alimenter la presse locale. Il sera un des initiateurs de l'espace culturel de La Halle à Marée qui l'accueille aujourd'hui.

© Le Télégramme 
 
Logo de la Halle à marée, créé par Yvain
 
 

samedi 24 octobre 2015

Quelques pastels de Paul Moal...

Depuis plusieurs années, Paul Moal aime à croquer des attitudes de marins pêcheurs sur les ports de pêche ou dans le cadre de leur vie à bord. L'étude de la gestuelle l'emporte et apporte une énergie à ses créations.

Marins réparant leur chalut, pastel sec sur carton, dimensions visibles H. 31 cm ; L. 24 cm - dimensions encadrées H. 47 cm ; L. 40 cm
Ces pastels secs sont les témoignages privilégiés de cette activité de l'artiste. Vous voyez ici présentés quelques exemples actuellement en vente à la galerie.

La vente à la criée I, pastel sec sur carton, dimensions visibles H. 31 cm ; L. 24 cm - dimensions encadrées H. 47 cm ; L. 40 cm

Les œuvres sont vendues systématiquement encadrées (carton non acide etc.) afin de garantir la bonne longévité et la stabilité du pastel.

Marins tirant le poisson II, pastel sec sur carton, dimensions visibles H. 31 cm ; L. 24 cm - dimensions encadrées H. 47 cm ; L. 40 cm
La galerie expose l'artiste depuis plusieurs années et présente également en permanence des huiles et céramiques en pièces uniques (terres chamottées émaillées).

Arrivage du thon II, pastel sec sur carton, dimensions visibles H. 31 cm ; L. 24 cm - dimensions encadrées H. 47 cm ; L. 40 cm

Contact et renseignements :
 02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

mercredi 9 septembre 2015

Mélange...

Faute de temps disponible, le blog a bien peu été alimenté cet été... Petit rattrapage avec quelques œuvres diverses !

Commençons par un superbe bronze de pêcheur de François Méheut (1905-1981).

François Méheut, Pêcheur, bronze à cire perdue, H. 35 cm L. 39 cm l. 15,5 cm, signature François Méheut, marque Susse frères éd. Paris, mention bronze et cire perdue, années 1920-1930.

Passé par les Beaux-Arts de Rennes puis de Paris, cet artiste est sans rapport familial avec son homonyme Mathurin. Sculpteur, il réalise et fait éditer par la fonderie Susse, quelques beaux modèles de bronzes durant les années 1920-1930.

C'est le cas de ce pêcheur, de retour d'une pêche fructueuse, dont la fonte porte tant le cachet et la mention du fondeur que la signature de l'artiste, et la mention "cire perdue". 


Une très belle fonte pour une très belle pièce. On verra avec intérêt le site de la fonderie Susse, et particulièrement l'explication de la technique de la cire perdue.

Autre œuvre, de la même époque, une Trégoroise (ou Bretonne en prière) de Félix-Alfred Desruelles (1865-1943), sortie des fours de la manufacture Henriot dans les années 1930.

Félix-Alfred Desruelles, Trégoroise, terre cuite colorée, H. 33,5 cm L. 15 cm l. 22 cm, dans la terre Desruelles, manufacture Henriot, années 1930.

Ce Valenciennois, sculpteur reconnu en son temps, donna un seul modèle à l'édition aux manufactures quimpéroises : cette femme âgée, assise, tenant un chapelet entre ses mains. Sa Trégoroise a été éditée en diverses couleurs de terres cuites colorées.


Un modèle similaire est conservé au Musée de la Faïence de Quimper.

Restons encore dans l'entre-deux-guerres, avec cette belle céramique du Seiz Breur René-Yves Creston (1898-1964). Cette ronde enfantine, autour d'un d'un feu de la Saint Jean, a été éditée par la manufacture Henriot dans les années 1920.

René-Yves Creston, Jatte Les feux de la St Jean, faïence, H. 8,5 cm diam. 28 cm, au bassin monogramme RYK au revers HenRiot Quimper
Le motif bicolore de l'aile de la jatte est à mettre en correspondance avec des projets de l'artiste pour des services de table de la même époque.

Enfin, toujours dans le domaine de l'enfance, une pièce unique de Bel Delecourt (née en 1915).

Bel Delecourt, Jeune korrigan au chat, terre chamottée émaillée, H. 21 cm L. 17 cm l. 18 cm, dessous Bel Delecourt, HB pièce unique, années 1950
Bel Delecourt, dans les années 1950, réalisa quelques pièces uniques destinées à des expositions thématiques. Plusieurs korrigans en terre chamottée virent ainsi le jour. Toute la douceur des expressions enfantines, chères à l'artiste, se retrouve dans cette céramique.



Contact et renseignements :
 02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr




jeudi 27 août 2015

René Quillivic - Jeune fille de Plouhinec

Une bien belle faïence en vente à la galerie depuis quelques jours.


Cette Jeune fille de Plouhinec (ou Jeune fille à l'écuelle ou encore Enfant à l'écuelle) a été créée pour l'édition par René Quillivic à la manufacture HB, approximativement vers 1923. Elle a alors été produite à la fois en grès et en faïence.

Une jeune fille en coiffe, adossée contre un mur, les pieds nus, tient serré contre elle, de la main gauche, une écuelle dont elle prend le contenu à l'aide d'une cuillère. 


Cette posture est à la fois naturelle et bien étudiée. Elle évoque une vie simple et paisible, prétexte à une très belle étude sculpturale, douce et recueillie.


La petite histoire de cette pièce (en particulier) nous assure qu'elle est sortie des fours de la manufacture HB durant les années 1920. Le biscuit est d'une très grande finesse, quant à l'émail, partiellement craquelé, il épouse avec délicatesse et subtilité cette très belle céramique, laissant parfois entrevoir, par transparence, la couleur de la terre.

Probablement laissée dans un grenier depuis les années 1920, la céramique a été patiemment et minutieusement nettoyée très récemment...

Contact et renseignements :
 02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr