mercredi 22 juillet 2020

Une Bretagne éternelle...

C'est une promenade dans une "Bretagne éternelle" que je vous propose aujourd'hui, à travers quelques œuvres depuis peu en vente à la galerie...
Mathurin Janssaud, retour de pêche (Concarneau), pastel sur carton, dimensions à vue H. 24 cm ; L. 32 cm
Deux beaux pastels de Mathurin Janssaud (1857-1940) sont arrivés récemment. Ces deux œuvres sont en excellent état de conservation. Pour l'un, prenons la direction de la région de Concarneau pour un retour de pêche. Comme souvent chez ce peintre, proche du groupe de Concarneau, nous plongeons dans une tranche de vie quotidienne. Ce pastel, comme le suivant, met en valeur la qualité du traitement de la lumière chez cet artiste.
Mathurin Janssaud, barque à la roselière, pastel sur carton, dimensions à vue H. 26 cm ; L. 39 cm
Le second pastel figure une scène plus méditative. Une barque est amarrée à la berge, auprès d'une roselière. Aucune autre présence humaine que cette embarcation n'est décelable. Le crépuscule tombe, doucement, sur la campagne et la rivière.
Henri Rivière, L'arc-en-ciel, lithographie, série de la féérie des heures, 1901, H. 24 cm, L. 60 cm (enc. H. 41 cm ; L. 77 cm)
Plusieurs lithographies de très belle qualité d'Henri Rivière (1864-1951) (couleurs et fraîcheur, qualité du papier et des marges...) sont également récemment arrivées. J'ai pu réaliser des clichés des œuvres avant leur mise sous cadre.
Henri Rivière, L'ile, lithographie, série des aspects de la nature, 1897-1898, H. 54.5 cm, L. 83 cm (enc. H. 77 cm ; L. 104 cm)
Fidèle aux influences de l'estampe japonaise, Rivière a su capter les effets atmosphériques et utiliser des cadrages que l'on peut retrouver chez les maîtres asiatiques. Cette double attirance pour la Bretagne et le Japon a inspiré un ensemble d’œuvres d'une grande beauté et d'un caractère, finalement, très intemporel.
Henri Rivière, Le calme plat, lithographie, série de la féérie des heures, 1902, H. 24 cm, L. 60 cm (enc. H. 41 cm ; L. 77 cm)
Ce japonisme, c'est le voilier tronqué du calme plat, les fumées qui montent des cheminées du lever de lune, l'averse passée et son arc-en-ciel de la lithographie du même nom...

Henri Rivière, Le lever de la lune, lithographie, série des aspects de la nature, 1898, H. 54.5 cm, L. 83 cm (enc. H. 77 cm ; L. 104 cm)
Henri Rivière, Le vent, lithographie, série de la féérie des heures, 1902, H. 60 cm, L. 240 cm (enc. H. 77 cm ; L. 41 cm)
Henri Rivière, La plage, lithographie, série des aspects de la nature, 1908, H. 54.5 cm, L. 83 cm (enc. H. 77 cm ; L. 104 cm)
Philippe Le Stum, dans le catalogue de l'exposition "L'amour de la nature / Hokusai, Hiroshige, Rivière" (éd. Locus Solus 2014), précise pour la plupart, ces tableaux destinés à faire apprécier la poésie de la Terre sont des fragments de Bretagne : sans que Rivière, cette fois, en indique la localisation, on reconnaît, comme exemple de "plage", l'une des grèves des environs de Camaret [...].

Henri Rivière, La neige, lithographie, série de la féérie des heures, 1902, H. 24 cm, L. 60 cm (enc. H. 41 cm ; L. 77 cm)

Enfin, voici sans doute l'une des lithographies les plus atypiques de cette série de la féérie des heures... La neige. Sous cette chape blanche et ouatée, dans un camaïeu de blanc, gris, grège, un grand silence isole la chapelle et son enclos tandis que, au loin, file un petit personnage courbé sous son parapluie : l'homme face aux éléments... voici encore un thème très japonais.

Contact et renseignements :
 02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

Aucun commentaire: