mercredi 16 novembre 2022

Céramiques de Quimper... diversité !

Plusieurs céramiques (faïences et grès) de Quimper, sont récemment arrivées à la galerie. Du XIXe siècle aux années 1950, voici une petite sélection, chronologique, en images :

Paiement du loyer (Rosporden),plat festonné aux armes de Nantes, faïence, diam. 38 cm, au revers : voir photographie


Deux beaux plats Porquier-Beau, fin XIXe siècle, sont arrivés très récemment. Deux scènes bretonnes riches, peintes avec grande finesse, ornent les bassins. La qualité d'exécution et de conservation est au rendez-vous. Les rinceaux de l'aile sont parfaits, de même que les détails de ces décors. Au revers, on retrouve ce bel émail légèrement bleuté, typique des belles faïences PB.

Ces deux plats sont proposés à la vente à des prix doux...

Danse (Bannalec),plat festonné aux armes de Nantes, faïence, diam. 38 cm, au revers : voir photographie


Sautons le siècle pour nous retrouver dans l'entre-deux-guerres...

De la Manufacture HB, des années 1930, deux céramiques... un grès puis une faïence.

Un magnifique vase Odetta, modèle dû au très doué René Beauclair (1877-1960), est arrivé en fin de semaine dernière à la galerie. Ce superbe vase à la forme bien équilibrée, est orné d'un décor de fleurs stylisées aux accents furieusement art déco. La douceur de la palette des émaux de grand feu est une pleine réussite. C'est un modèle similaire qui ornait l'affiche de la première exposition du Musée de la Faïence de Quimper consacrée aux grès Odetta (en 1992).

René Beauclair, Vase pansu à base resserrée, grès, h. 29.5 cm, années 1930, dessous René Beauclair HB Quimper 973 1369 - Vase réservé -



Restons donc dans cette fascinante époque des années 1930, en compagnie de l'un des plus grands sculpteurs bretons de l'époque : René Quillivic (1879-1969).

René Quillivic, Jeune Bigouden, faïence, H. 50 cm, L. 20 cm, années 1930, en creux sur la terrasse Quillivic 1907, dessous HB Quimper Quillivic 733

Ce grand créateur, associé à la manufacture HB, a su traduire avec finesse les "types régionaux". Ici, c'est un jeune Bigouden qu'il nous propose dans cette grande faïence. Ce petit garçon, une main dans la poche de son pantalon, l'autre dans celle de sa veste, pieds nus et fièrement campé dans son costume noir rehaussé d'un plastron richement décoré, serait un jeune joueur de billes (cachées dans ses poches...). 

Ce petit joueur de billes était dans la même famille depuis les années 1930... Il est aujourd'hui disponible à l'adoption, prêt à réjouir de sa bonhommie et de sa juvénile fierté de chanceux amateurs de faïence de Quimper.

Mais continuons notre progression dans le temps...

Un très rare plat de Robert Micheau-Vernez (1907-1989) est disponible depuis peu à la galerie. 

Valseurs du pays bigouden / Grand plat décoratif, faïence, diam. 30 cm, années 1940, au bassin R. Micheau-Vernez, au revers Henriot Quimper
Ce magnifique plat, illustrant parfaitement cette notion de mouvement, chère à l'artiste, ne m'était connu, jusqu'à présent, qu'à travers un seul exemplaire, reproduit dans l'ouvrage Micheau-Vernez / L’œuvre de faïence (Groix éd. 2019). Ce nouvel exemplaire, qui se distingue par une bordure, au marli, très légèrement différente, a subi une petite restauration... qui n'enlève rien à sa beauté et préserve sa rareté.

Pour mémoire, la planche de ce plat a été réalisée à la Roche-sur-Yon le 23 mars 1938 et la pièce antérieurement connue créée à la faïencerie Henriot en novembre 1942.

De la même époque deux faïences de Jos Kervella (1915-1956), issues des fours de la manufacture HB, viennent également d'arriver... et se complètent.

La fête bretonne y est le sujet central.

Sonneurs, faïence, H. 31 cm, L. 20.5 cm, années 1940-1950, inscription visible HB Quimper Kervella - faïence retenue -

D'une part, un groupe de deux sonneurs, le joueur de bombarde traditionnellement assis sur un tonneau, son comparse, au biniou, debout à ses côtés. 


La pièce bénéficie d'un biscuit de belle qualité, fin et bien anguleux. De petits défauts de cuisson sont à remarquer, ainsi que quelques petits éclats, mais cette faïence reste belle et accompagne opportunément un autre grand groupe de Jos Kervella, qui représente trois personnages rentrant du pardon (et, manifestement, en grande forme !).

Jos Kervella, Distro ar pardon, faïence, H. 41 cm, L. 37.5 cm, années 1940-1950

Bigoudens et Fouesnantaise cohabitent joyeusement dans ce retour de pardon fort enjoué ! On remarquera la grande dimension de cette faïence, qui en fait un groupe décoratif particulièrement important. En bordure apparaît le titrage de l’œuvre, à l'arrière, sur la terrasse, HB Quimper Kervella.


Enfin, terminons cette petite présentation par une belle et rare Vierge à l'Enfant, née du fécond talent de Pierre Toulhoat (1923-2014), à la manufacture Keraluc, au mitan des années 1950.

Pierre Toulhoat, Ste Anne [Vierge à l'Enfant], grès rehaussé d'or, H. 31.5 cm, diam. 10 cm, ca 1950-1958, au dos GK.luc dans un cartouche, VL à l'or et GNL en creux.

Cette Vierge à l'Enfant est une énigme... On sait que l'ont doit le modèle à Pierre Toulhoat. On sait que ce grès a été rehaussé d'or par Victor Lucas (1897-1958), qui laisse, au dos, ses initiales. On aime l'austérité du visage de la Vierge au modelé, toutefois, fort doux. Il s'agit là, si l'on se réfère aux informations données par Antoine Maigné dans son ouvrage Terres sacrées (éd. de la Reinette, 2009) d'un essai de dorure au feu sur grès. Mais deux énigmes demeurent : quelle est cette étrange marque en creux, au dos de la pièce, dans le biscuit GNL ? Et, plus étrange encore, pourquoi ce titrage Ste Anne pour une Vierge à l'Enfant ? On sait que Victor Lucas avait une conscience religieuse profonde et on l'imagine très mal commettre une telle étourderie. Ce titrage est donc, très probablement, un choix délibéré.

La céramique quimpéroise n'a, décidément, pas fini de nous surprendre !


Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

jeudi 10 novembre 2022

Des raretés... "Assiettes automobile" Henriot 1927

Quatre "assiettes automobile" viennent d'arriver à la galerie... des raretés éditées en 1927 !

Les amateurs de faïence de Quimper croisent, de loin en loin, de telles faïences au sujet desquelles nous ne savons, finalement, que très peu.


Résumons : 

L'origine de cette création est proche de celle des assiettes patriotiques réalisées, également à la manufacture Henriot, durant la Grande Guerre.
Maurice Tranchant - Celui qui crèvera n'est pas celui qu'on pense ! - Faïence - H. 3 cm ; diam. 24,5 cm - au revers assiettes automobile... voir illustration suivante - Assiette vendue


En effet, la manufacture est, en l’occurrence, associée à Jacques-Ernest Bulloz (1858-1942), déjà rencontré lors des commandes passées durant la guerre. De la même manière, les créateurs des dessins de ces assiettes semblent parfois également être des élèves des écoles d'art décoratif de Paris...
 
Les décors étaient probablement créés en région parisienne puis réalisés à la faïencerie Henriot, à la demande.
Touzet - La pompe improvisée - Faïence - H. 3 cm ; diam. 24,5 cm - au revers assiettes automobile... voir illustration suivante - Assiette vendue


Les patronymes de certains créateurs apparaissent à plusieurs reprises : Touzet, P. Mathonat, Suzanne Guimard, Maurice Tranchant... pour autant, il est impossible, dans l'état actuel des connaissances, de savoir combien de modèles et combien d'artistes sont associés à ces "éditions de la Crémaillère" (maison d'édition active dès l'entre-deux-guerres et ayant travaillé avec de nombreux créateurs).
Suzanne Guimard - Autres temps, autres mœurs - Faïence - H. 3 cm ; diam. 24,5 cm - au revers assiettes automobile... voir illustration suivante.


Donc, l'édition de ces rares assiettes est nimbée d'un voile de mystère. Des numéros apparaissent au dos, laissant penser à des numéros d'ordre dans le cadre d'une série. En ce sens, il faudrait les indications figurant au dos de la manière suivante :
- décor n°X - exemplaire de ce décor (par exemple ici, décor n°3 / 22ème assiette de ce décor). Mais il s'agit ici d'une hypothèse.

Mathonat - Ceux qui aiment à regarder le paysage - Faïence - H. 3 cm ; diam. 24,5 cm - au revers assiettes automobile... voir illustration suivante.

Peut-on associer ces assiettes à celles qui ont été créées à la même époque, et dans un style fort proche, pour les Prix Michelin ? 

Beaucoup d'énigmes mais, au final, de très belles créations parfaitement inscrites stylistiquement dans les années 1920. 
 

Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr
 
 

samedi 13 août 2022

Quelques belles faïences de Quimper anciennes

Faute de temps disponible, le blog de la galerie est peu nourri actuellement et je vous incite vivement à suivre les publications plus régulières sur Instagram et sur Facebook. 

En vrac, voici quelques belles céramiques de Quimper arrivées il y a peu de temps à la galerie...

Commençons par une rare et touchante faïence polychrome de Robert Micheau-Vernez (1907-1989). Ce groupe, intitulé Couple de Fouesnantais et leur bébé, a une genèse un peu particulière. La pièce a commencé à être créée à Bastia, le 1er février 1940. A cette date, l'artiste, mobilisé et en permission, commence une esquisse en plâtre représentant un soldat portant son bébé. Le 3 septembre de la même année, alors à Brest, il précise "transformé le soldat en marin". Enfin, en mai 1941, à Quimper, il conclut "finition en costume breton" !

Robert Micheau-Vernez, Couple de Fouesnantais et leur bébé, faïence, H.36 cm L. 29 cm l. 16 cm , manufacture Henriot, Quimper, années 40-50

Beaucoup de douceur se dégage de cette œuvre et son époque de création n'est sans doute pas étrangère à l'affaire. Au-delà d'un couple à l'enfant, c'est une scène de retrouvailles qui nous est présentée. Cette belle faïence bénéficie d'un très beau biscuit bien anguleux.

Mais continuons avec une pièce que j'aime beaucoup. Il s'agit d'une belle édition ancienne d'une grande Femme du Cap (entendez Cap Sizun) émaillée de blanc stannifère . Fidèle à son habitude, Émile Bachelet (1892-1981) maximise les pans coupés pour ce sujet rigoureux, sobre et puissant. Il s'agit d'une belle édition d'entre-deux-guerres non accidentée.

Émile Bachelet, Femme du Cap, faïence, H. 37 cm L. 15 cm l. 11 cm , manufacture Henriot, Quimper, années 20-30

Cette édition est comme on les aime... le biscuit, rosé, transparaît délicatement aux angles de la faïence.

Restons dans l'entre-deux-guerres mais éloignons-nous de la Bretagne... Voici une "édition d'art régional" aux accents normands. Voici, en effet, un homme de Falaise à la lanterne édité par la Manufacture Henriot, création d'André Galland (1886-1965) pour la Normandie. Cette faïence a voyagé à travers la France depuis son achat en Normandie dans l'entre-deux-guerres... elle est revenue à Quimper depuis quelques jours. Biscuit et polychromie sont exempts de tout défaut. 

André Galland, Homme de Falaise à la lanterne, faïence, H.15 cm L. 6 cm l. 6 cm , manufacture Henriot, Quimper, années 30

Comme souvent dans le cadre des éditions d'art régional, le nom et la localisation de la manufacture ne sont pas indiqués... Seule marque : Normandie AG 26.

Revenons en Bretagne, toujours chez Henriot, avec une très belle faïence d'Yvonne Jean-Haffen (1895-1995).

Yvonne Jean-Haffen, Ramasseuse de fraises, faïence, H.17 cm L. 14.5 cm l. 14 cm , manufacture Henriot, Quimper, années 20-30

Cette superbe faïence polychrome appartient à une thématique chère à Yvonne Jean-Haffen, comme à Mathurin Méheut : le traitement esthétique des spécificités du costume de Plougastel-Daoulas. Tous les éléments de ce costume sont présents ici, dans une élégante polychromie.

Pour cette céramique encore, aucun défaut de biscuit ou d'émail n'est à mentionner. La belle qualité du biscuit notamment met en valeur la coiffe et le fameux "mouchoir" de Plougastel. 

Mais de nombreuses autres céramiques anciennes de Quimper sont également disponibles à la galerie... aussi n'hésitez pas à passer ou à demander des clichés...

Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr


mercredi 29 juin 2022

Déstockages de catalogues de l'association des amis du Musée de la Faïence de Quimper

La galerie s'associe au déstockage de certains catalogues de l'association des amis du Musée de la Faïence !

 

Une belle occasion de se faire plaisir (ou de faire plaisir) pour une somme très modeste !

 

A la galerie, comme au Musée, trois lots différents vous sont proposés (au prix de 5 euros pour chaque lot). Les lots proposés ne peuvent être panachés. Attention à la disponibilité !

Pour les trois lots, achetés conjointement, il ne vous en coutera que 10 euros !

- Lot n°1 : Les faïences de Quimper, les artistes et la mer + Louis Henri Nicot + Goudie céramique

- Lot n°2 : Berthe Savigny + Mes plus beaux Quimper + Yvain

- Lot n°3 : Et Quimper entra dans le monde des artistes + René-Yves et Suzanne Creston + Enrique Marin


Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr



mardi 28 juin 2022

Horaires d'été à la galerie

Voici les horaires de la galerie en cette saison estivale :

 
du mardi au samedi de 10h30 à 19h,

les lundis 18 et 25 juillet, 8 et 22 août de 14h à 19h
 
Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr
 

jeudi 19 mai 2022

Céramiques quimpéroises anciennes récemment arrivées à la galerie

Retour sur quelques céramiques quimpéroises arrivées il y a peu de temps à la galerie...

De Louis Henri Nicot (1878-1944), une belle vieille femme de Paimpol, aussi fréquemment appelée vieille femme à la canne

Louis Henri Nicot, Vieille femme de Paimpol, faïence, H. 37.5 cm, L. 15 cm, l. 13 cm, Henriot Quimper 138, années 1920-1930.

Cette grande faïence, dont le modèle a été envoyé chez Henriot en début d'année 1924, c'est à dire parmi les toutes premiers sujets donnés par l'artiste à l'édition à Quimper, est une vision archétypale de la grand-mère bretonne ! Stable, les deux mains posées sur la crosse de sa canne, elle semble regarder en face d'elle avec quiétude et sagesse. 

 

Coupe Odetta Benedicit, grès, H. 6 cm, diam. 21 cm, HB Quimper Odetta 591-1219, années 1920-1930.

Autre céramique, un grès Odetta assez étonnant puisqu'il évoque... la tapisserie de Bayeux. On sait que quelques Odetta ont pour sujet des éléments extraits de la broderie de la reine Mathilde. Ici, c'est la scène d'un repas présidé par l'évêque Odon qui est évoquée. Assez curieusement, la reprise de la scène dans cette coupe Odetta élude les deux personnages centraux attablés. On retrouve toutefois le cocasse serviteur, en partie basse, ployant sous les victuailles à servir.

Jim Sévellec, vase à décor bigouden, faïence, H. 13.5 cm, diam. 19 cm, Henriot Quimper, années 1930-1940.

De Jim Sévellec (1897-1971), un joli vase ovoïde très typique du travail de l'artiste chez Henriot. L'artiste dépeint ici une scène bigoudène qui peut se lire en frise tournante. Deux Bigoudènes en costumes "modernes" encadrent une Bigoudène en costume "ancien"... elles avancent sur fond, esquissé, de mer, et de grands nuages (la baie d'Audierne ?). 

Sur l'autre côté de la panse du vase, deux Bigoudens conversent en marchant... Entre ces deux groupes sont esquissés de petits personnages. En partie haute et basse de la céramique, des frises, reprenant les motifs bigoudens, enserrent le bandeau central.

 

Alphonse Chanteau, Vase à la sirène, grès, H. 49 cm, diam. 30 cm, HB Quimper Odetta 213-1247, années 1920-1930

Mais continuons et terminons en revenant à une céramique Odetta... et quelle céramique ! Ce très grand vase est, clairement, une pièce de musée. Son auteur, Alphonse Chanteau (1874-1958), n'a pas donné beaucoup de modèles à l'édition chez HB, mais ce vase "à la sirène" est, à mon sens, l'une des traces les plus manifestes d'une tardive résurgence d'un "art nouveau" quimpérois. 

Ce grand grès est tout en courbes et en élégance, évocation de fonds marins imaginaires. Alors que la sirène semble naître de l'océan, ses cheveux se confondent aux algues, tandis qu'un poisson passe... Notons que, techniquement, et contrairement à la majorité des grès Odetta, les aplats d'émaux constituant des éléments décoratifs de ce vase ne sont pas cernés de manganèse (en relief) mais en creux... Ce modèle de vase, pièce d'exception, n'a été édité qu'en quelques exemplaires. Vous pouvez voir l'une de ces éditions, dans une polychromie sensiblement différente, au Musée de la Faïence de Quimper.

Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr