samedi 13 août 2022

Quelques belles faïences de Quimper anciennes

Faute de temps disponible, le blog de la galerie est peu nourri actuellement et je vous incite vivement à suivre les publications plus régulières sur Instagram et sur Facebook. 

En vrac, voici quelques belles céramiques de Quimper arrivées il y a peu de temps à la galerie...

Commençons par une rare et touchante faïence polychrome de Robert Micheau-Vernez (1907-1989). Ce groupe, intitulé Couple de Fouesnantais et leur bébé, a une genèse un peu particulière. La pièce a commencé à être créée à Bastia, le 1er février 1940. A cette date, l'artiste, mobilisé et en permission, commence une esquisse en plâtre représentant un soldat portant son bébé. Le 3 septembre de la même année, alors à Brest, il précise "transformé le soldat en marin". Enfin, en mai 1941, à Quimper, il conclut "finition en costume breton" !

Robert Micheau-Vernez, Couple de Fouesnantais et leur bébé, faïence, H.36 cm L. 29 cm l. 16 cm , manufacture Henriot, Quimper, années 40-50

Beaucoup de douceur se dégage de cette œuvre et son époque de création n'est sans doute pas étrangère à l'affaire. Au-delà d'un couple à l'enfant, c'est une scène de retrouvailles qui nous est présentée. Cette belle faïence bénéficie d'un très beau biscuit bien anguleux.

Mais continuons avec une pièce que j'aime beaucoup. Il s'agit d'une belle édition ancienne d'une grande Femme du Cap (entendez Cap Sizun) émaillée de blanc stannifère . Fidèle à son habitude, Émile Bachelet (1892-1981) maximise les pans coupés pour ce sujet rigoureux, sobre et puissant. Il s'agit d'une belle édition d'entre-deux-guerres non accidentée.

Émile Bachelet, Femme du Cap, faïence, H. 37 cm L. 15 cm l. 11 cm , manufacture Henriot, Quimper, années 20-30

Cette édition est comme on les aime... le biscuit, rosé, transparaît délicatement aux angles de la faïence.

Restons dans l'entre-deux-guerres mais éloignons-nous de la Bretagne... Voici une "édition d'art régional" aux accents normands. Voici, en effet, un homme de Falaise à la lanterne édité par la Manufacture Henriot, création d'André Galland (1886-1965) pour la Normandie. Cette faïence a voyagé à travers la France depuis son achat en Normandie dans l'entre-deux-guerres... elle est revenue à Quimper depuis quelques jours. Biscuit et polychromie sont exempts de tout défaut. 

André Galland, Homme de Falaise à la lanterne, faïence, H.15 cm L. 6 cm l. 6 cm , manufacture Henriot, Quimper, années 30

Comme souvent dans le cadre des éditions d'art régional, le nom et la localisation de la manufacture ne sont pas indiqués... Seule marque : Normandie AG 26.

Revenons en Bretagne, toujours chez Henriot, avec une très belle faïence d'Yvonne Jean-Haffen (1895-1995).

Yvonne Jean-Haffen, Ramasseuse de fraises, faïence, H.17 cm L. 14.5 cm l. 14 cm , manufacture Henriot, Quimper, années 20-30

Cette superbe faïence polychrome appartient à une thématique chère à Yvonne Jean-Haffen, comme à Mathurin Méheut : le traitement esthétique des spécificités du costume de Plougastel-Daoulas. Tous les éléments de ce costume sont présents ici, dans une élégante polychromie.

Pour cette céramique encore, aucun défaut de biscuit ou d'émail n'est à mentionner. La belle qualité du biscuit notamment met en valeur la coiffe et le fameux "mouchoir" de Plougastel. 

Mais de nombreuses autres céramiques anciennes de Quimper sont également disponibles à la galerie... aussi n'hésitez pas à passer ou à demander des clichés...

Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr


mercredi 29 juin 2022

Déstockages de catalogues de l'association des amis du Musée de la Faïence de Quimper

La galerie s'associe au déstockage de certains catalogues de l'association des amis du Musée de la Faïence !

 

Une belle occasion de se faire plaisir (ou de faire plaisir) pour une somme très modeste !

 

A la galerie, comme au Musée, trois lots différents vous sont proposés (au prix de 5 euros pour chaque lot). Les lots proposés ne peuvent être panachés. Attention à la disponibilité !

Pour les trois lots, achetés conjointement, il ne vous en coutera que 10 euros !

- Lot n°1 : Les faïences de Quimper, les artistes et la mer + Louis Henri Nicot + Goudie céramique

- Lot n°2 : Berthe Savigny + Mes plus beaux Quimper + Yvain

- Lot n°3 : Et Quimper entra dans le monde des artistes + René-Yves et Suzanne Creston + Enrique Marin


Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr



mardi 28 juin 2022

Horaires d'été à la galerie

Voici les horaires de la galerie en cette saison estivale :

 
du mardi au samedi de 10h30 à 19h,

les lundis 18 et 25 juillet, 8 et 22 août de 14h à 19h
 
Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr
 

jeudi 19 mai 2022

Céramiques quimpéroises anciennes récemment arrivées à la galerie

Retour sur quelques céramiques quimpéroises arrivées il y a peu de temps à la galerie...

De Louis Henri Nicot (1878-1944), une belle vieille femme de Paimpol, aussi fréquemment appelée vieille femme à la canne

Louis Henri Nicot, Vieille femme de Paimpol, faïence, H. 37.5 cm, L. 15 cm, l. 13 cm, Henriot Quimper 138, années 1920-1930.

Cette grande faïence, dont le modèle a été envoyé chez Henriot en début d'année 1924, c'est à dire parmi les toutes premiers sujets donnés par l'artiste à l'édition à Quimper, est une vision archétypale de la grand-mère bretonne ! Stable, les deux mains posées sur la crosse de sa canne, elle semble regarder en face d'elle avec quiétude et sagesse. 

 

Coupe Odetta Benedicit, grès, H. 6 cm, diam. 21 cm, HB Quimper Odetta 591-1219, années 1920-1930.

Autre céramique, un grès Odetta assez étonnant puisqu'il évoque... la tapisserie de Bayeux. On sait que quelques Odetta ont pour sujet des éléments extraits de la broderie de la reine Mathilde. Ici, c'est la scène d'un repas présidé par l'évêque Odon qui est évoquée. Assez curieusement, la reprise de la scène dans cette coupe Odetta élude les deux personnages centraux attablés. On retrouve toutefois le cocasse serviteur, en partie basse, ployant sous les victuailles à servir.

Jim Sévellec, vase à décor bigouden, faïence, H. 13.5 cm, diam. 19 cm, Henriot Quimper, années 1930-1940.

De Jim Sévellec (1897-1971), un joli vase ovoïde très typique du travail de l'artiste chez Henriot. L'artiste dépeint ici une scène bigoudène qui peut se lire en frise tournante. Deux Bigoudènes en costumes "modernes" encadrent une Bigoudène en costume "ancien"... elles avancent sur fond, esquissé, de mer, et de grands nuages (la baie d'Audierne ?). 

Sur l'autre côté de la panse du vase, deux Bigoudens conversent en marchant... Entre ces deux groupes sont esquissés de petits personnages. En partie haute et basse de la céramique, des frises, reprenant les motifs bigoudens, enserrent le bandeau central.

 

Alphonse Chanteau, Vase à la sirène, grès, H. 49 cm, diam. 30 cm, HB Quimper Odetta 213-1247, années 1920-1930

Mais continuons et terminons en revenant à une céramique Odetta... et quelle céramique ! Ce très grand vase est, clairement, une pièce de musée. Son auteur, Alphonse Chanteau (1874-1958), n'a pas donné beaucoup de modèles à l'édition chez HB, mais ce vase "à la sirène" est, à mon sens, l'une des traces les plus manifestes d'une tardive résurgence d'un "art nouveau" quimpérois. 

Ce grand grès est tout en courbes et en élégance, évocation de fonds marins imaginaires. Alors que la sirène semble naître de l'océan, ses cheveux se confondent aux algues, tandis qu'un poisson passe... Notons que, techniquement, et contrairement à la majorité des grès Odetta, les aplats d'émaux constituant des éléments décoratifs de ce vase ne sont pas cernés de manganèse (en relief) mais en creux... Ce modèle de vase, pièce d'exception, n'a été édité qu'en quelques exemplaires. Vous pouvez voir l'une de ces éditions, dans une polychromie sensiblement différente, au Musée de la Faïence de Quimper.

Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

jeudi 5 mai 2022

Henri Rivière - Estampes - catalogue raisonné des lithographies

Attendu depuis des mois par les amateurs du grand Henri Rivière, l'ouvrage est disponible, à partir du 6 mai, à la galerie.

S'il a fallu s'armer de patience en attendant la parution de ce bel ouvrage, sa découverte est à la hauteur de l'excitation qu'il suscitait. Olivier Levasseur et Yann Le Bohec se sont livrés à un travail de fond sur l’œuvre de cet artiste fortement influencé par le japonisme. Les lithographies, en particulier, font l'objet d'une recensement complet. Les admirateurs retrouveront "les aspects de la nature", "la féérie des heures", "le beau pays de Bretagne" etc.

De nombreux éléments vont ravir les amateurs (le matériel publicitaire utilisé par le lithographe Verneau, les livres partitions édités par Enoch et Flammarion, les marques et cachets utilisés par Rivière et ses collaborateurs...).

L'ensemble présente donc les fruits d'un travail de bénédictin des auteurs et quelques textes contextualisent le tout avec justesse.

Mais l'éditeur Locus Solus doit également être vivement félicité ! La mise en page est nette, sobre et élégante, les papiers (intérieur et couverture) d'une belle et douce texture, quant aux illustrations, elles respectent la douceur des couleurs des estampes d'Henri Rivière.

Un bien bel ouvrage donc, qui, bien que généreusement pourvu de 256 pages et d'un nombre important d'illustrations, est en vente au prix de 39 euros.

Henri Rivière / Estampes
Catalogue raisonné des lithographies
Olivier Levasseur et Yann Le Bohec,
Avec la participation d'Erik Orsenna et d'André Juillard
Éditions Locus Solus
256 pages
  28 x 22 cm - relié
prix de vente : 39 euros
Contacter la galerie pour l'expédition
 

Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

samedi 30 avril 2022

Jim Sévellec - Voilà les gâs de la marine

A l'arrivée, souvent impromptue, de très belles céramiques anciennes, je ressens toujours la même petite excitation !

Jim E. Sévellec, Voilà les gars de la marine, faïence, H. 23 cm, L. 35 cm, l. 14 cm, dessous Henriot Quimper 145.

Ce groupe de Jim Sévellec (1897-1971) a traversé les décennies dans la même famille. Offert à l'occasion d'un mariage brestois dans les années 1930, il a géographiquement voyagé avant de revenir, il y a quelques jours, sur les bords de l'Odet.

Le Camarétois Jim Sévellec est devenu, durant l'entre-deux-guerres, l'un des artistes les plus significatifs du quotidien finistérien maritime de l'époque.

Sa riche collaboration avec la manufacture Henriot a laissé un nombre important de faïences et quelques grandes pièces symboliques.

Ce grand groupe de cinq personnages est, comme souvent chez Sévellec, une "tranche de vie", un moment de liesse. Qui sont ces marins de la "Royale" ? On imagine des appelés en permission sur leurs terres, en pays bigouden, à défaut d'aller en "perm' à Nantes", le temps de quelques jours de fête...

Bigoudènes et marins aux bachis... Sévellec illustre, avec justesse et tendresse, cette Bretagne éternelle d'hier.

Cette faïence a, de plus, le grand mérite d'avoir été traitée avec beaucoup de considération au fil des années : aucun accident à déplorer ! Il lui reste maintenant à trouver un nouveau cadre de vie afin de poursuivre sa déjà longue histoire...

Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

vendredi 22 avril 2022

Nouvel ouvrage : "Les merveilles de la faïencerie Porquier-Beau"

 

Tout nouveau, voici un ouvrage, désormais en vente à la galerie (et par correspondance), qui saura ravir les amateurs de faïences de Quimper du XIXe siècle.

Au fil de quelques 160 pages, Les merveilles de la faïencerie Porquier-Beau décline, par grandes thématiques, les plus belles heures de la collaboration d'Alfred Beau avec la faïencerie Porquier.

Après une recontextualisation, l'ouvrage évoque Alfred Beau, puis Camille Moreau (le continuateur) et Michel Bouquet (le potentiel influenceur d'Alfred Beau), avant de laisser la part belle à l'image et aux différents styles créés par la faïencerie : la reprise des styles historiques (Rouen, Nevers, Moustiers etc.), les décors botaniques (ou série à bord jaune) et, enfin, les scènes bretonnes.

 

Fort d'une très riche iconographie, l'ouvrage mixe les planches originales (issues des albums récemment acquis par un mécène du Musée de la Faïence et déposés au Musée) et les faïences.

Au-delà d'un catalogue d'exposition, cet ouvrage est une base documentaire... à découvrir d'urgence.


Les merveilles de la faïencerie Porquier-Beau
sous la direction de Bernard Jules Verlingue,
textes de Bernard Jules Verlingue, Yves Cornily, Philippe Théallet, Jérémy Varoquier
Editions des Amis du Musée & de la Faïence de Quimper
162 pages
  29.7 x 21 cm - broché
prix de vente : 25 euros
Contacter la galerie pour l'expédition

Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr