mercredi 18 août 2021

Disparition de René Quéré

Très grande tristesse en apprenant le décès de René Quéré...

Nos échanges me manqueront beaucoup... Nous perdons avec René un grand artiste profondément attaché à l'humain... profondément libre.

René est désormais parti rejoindre sa chère épouse Henriette et ses amis artistes et écrivains...

René Quéré, à la porte de son atelier - cliché Le Télégramme

Un dernier hommage sera rendu à René Quéré samedi prochain, à 10h30, en l'église St Joseph de Tréboul.

Toutes mes condoléances à ses enfants et à toute sa famille.

mardi 22 juin 2021

René Quéré - variations féminines

La galerie a la chance de présenter à la vente un ensemble d’œuvres de René Quéré ayant pour fil conducteur la femme.

Portrait d'Henriette, technique mixte sur papier, H. 26 cm ; L. 20 cm, 27/04/1963
 

Depuis le début des années 1960 jusqu'au nouveau millénaire, ce sont également aux recherches esthétiques et sensibles de l'artiste que nous assistons.

Femme à l'enfant, pastel et craie sur papier, H. 27 cm ; L. 17 cm, 27 août 1962

 
Portrait d'Henriette, stylo sur papier quadrillé, H. 22 cm ; L. 17 cm, non daté [1961]

René Quéré est né en 1932, à Ploaré. Formé aux Beaux-Arts de Quimper, passé, avec inspiration, faire ses premières armes à la toute jeune manufacture Keraluc, il s'éloigne de la céramique à l'époque du passage de la manufacture au grès. Par la suite, on sait avec quel talent et quelle intégrité il explore l'humanité, dans ses différentes acceptions.

Famille, technique mixte sur papier, H. 64 cm cm ; L. 50 cm, 1961

Mais ici c'est la femme, voire son propre et intime éternel féminin qu'il célèbre. Henriette, son épouse, est, au fil des œuvres, une inspiratrice permanente et très souvent figurée.

Henriette au tricot, encre sur papier, H. 16,5 cm ; L. 25 cm, début des années 60
Mais le domaine circassien, son énergie vitale, est également une source d'inspiration pour l'artiste... à moins que l'on ne préfère cette femme s'exerçant à la haute-lisse devant une fenêtre ouverte sur une campagne édénique...

Aubusson, technique mixte sur papier, H. 64 cm ; L. 49 cm, début des années 1990

Nu, huile sur panneau, H. 48 cm ; L. 27 cm

L'écuyère, huile sur toile, H. 92 cm ; L. 65 cm

C'est à cette rencontre, fascinante, et très personnelle, que je vous convie en ce début d'été.

Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

vendredi 21 mai 2021

30 ans... un bel âge !

Le Musée de la Faïence de Quimper fête, cette année, ses 30 ans. Pour célébrer l'évènement, c'est à Olivier Lapicque, ami de longue date du musée, qu'a été commandée une linogravure exclusive !

Olivier Lapicque, 30 ans Musée de la Faïence de Quimper, linogravure, H. 33 cm ; L. 25 cm
 

Éditée à 100 exemplaires, elle évoque tant les travailleurs des faïenceries que les différentes manufactures principales (Porquier-Beau, HB, Henriot, Fouillen, Keraluc...).

Cette gravure est en vente exclusive au Musée de la Faïence de Quimper et à la galerie !

Contact et renseignements :
  02 98 90 18 22 - 06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

mercredi 12 mai 2021

En attendant le 19 mai...

 Merci à Eliane Faucon-Dumont pour cet article ! (Copyright Le Télégramme)

En attendant la réouverture de sa galerie, Philippe Théallet fait des découvertes.


Le 19 mai prochain, Philippe Théallet (ré) ouvrira sa galerie située rue Sainte-Catherine à Quimper. La fin d’un confinement durant lequel le galeriste a mis au jour quelques trésors enfouis dans ses réserves.

« Pendant ces longs mois de confinement, j’ai établi de nouveaux contacts avec mes clients, confectionné de nombreux colis, pris bon nombre de photos pour dresser comme un inventaire des œuvres qui dormaient dans les réserves », commence Philippe Théallet. « Après ces périodes très déstabilisantes de confinement, je me suis demandé s’il n’y avait pas une autre manière de travailler. C’était tellement frustrant ce manque d’échanges « en visuel », qui ont toujours fait de la galerie un endroit vivant. » Heureusement, il y a internet et le galeriste « rencontre ses habitués » par écran interposé. « Parfois, très tard le soir, au début de la nuit ». « Les jours filaient, à tel point que j’oubliais si nous étions samedi, dimanche ou mardi »

Saisir un moment

Pour sortir de sa solitude, Philippe Théallet fouille dans les œuvres qu’il possède, installe son appareil photo « pour ne rien perdre d’un moment » et va parfois de surprises en surprises. « J’ai ressorti des pièces que j’avais complètement oubliées comme cette soucoupe et sa tasse fabriquées à la fin de la Grande Guerre chez Henriot ». Ces deux objets, aux couleurs bleues et jaunes de Quimper, sont décorés de Bleuets, emblèmes des soldats de 14-18. Une Alsacienne, portant la coiffe traditionnelle, orne la tasse. « Ces pièces n’étaient pas destinées à être vendues en Bretagne mais en Alsace. Une assiette, signée Pierre Fouillen, fait également partie de ces pièces de la collection « éditions régionales de la manufacture HB ». Elle ne porte aucune mention de son origine quimpéroise, elle a été spécialement confectionnée pour être vendue dans les Pyrénées ».

Grès d’Art Odetta

Philippe Théallet montre aussi plusieurs faïences dans le style Odetta. « Après la Première Guerre mondiale, Jules Verlingues dirige la manufacture HB à Quimper, il va moderniser les techniques de fabrication, embaucher des techniciens et inventer un style nouveau fait de traits, garni d’émaux ». « La grande époque des grès Odessa, dit encore Philippe Théallet, se déroule entre la fin de la Guerre 14-18 et le début de la Deuxième Guerre mondiale ». Ces vases, ces porte-parapluies, aux motifs de l’Art Nouveau font la joie du galeriste qui pourrait leur donner une place de choix lors de la réouverture de la galerie.

Enfin, Philippe Théallet parle non sans émotion de Pierre Toulhoat, évoque la personnalité de cet artiste très éclectique dont il apprécie le travail. Il n’oublie pas René Quéré, créateur de pièces uniques remarquables.

Lors de cette « rentrée », les familiers du lieu retrouveront par ailleurs des toiles d’artistes souvent montrés, comme celles de Patrice Cudennec. Mais il se pourrait qu’il y ait quelque chose de changé dans la galerie : un petit air frais et nouveau teinté de la joie des retrouvailles.

Pratique

Galerie Philippe Théallet, 13, rue Sainte-Catherine à Quimper. Tél. 02 98 90 18 22. Site : https://www.theallet.fr/

 

Contact et renseignements :
  06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr

 

dimanche 18 avril 2021

Olivier Lapicque - linogravures...

Olivier Lapicque, Le casier, linogravure, H. 33 cm, L. 25 cm.

Quelques jours après l'anniversaire d'Olivier Lapicque (le 15 avril), direction la pointe de Trévignon : voici une toute nouvelle linogravure, Le casier, disponible non encadrée (sur Quimper et périphérie, en retrait à la galerie ou par correspondance) ou encadrée (uniquement sur Quimper et périphérie et en retrait à la galerie). 

Plus bas, un point sur les diverses gravures de l'artiste disponibles.


 Gravures d'Olivier Lapicque disponibles au 20 avril 2021 - Attention... stocks parfois très réduits !

 
Accordéoniste au bar
Café restaurant

Caseyeur CCA

Caseyeur

Conserverie de thons

Dernière danse

Douarnenez

Le Guilvinec

Hommes aux foudres

Horloge pensive

Conserverie paimpolaise
Marins au phare de la Croix

Mise en bouteille au bistrot

Paludier

Poissons bulles II

Tango embarqué (à pois)

Vin Spiritueux

Contact et renseignements :
  06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr
 
En raison de la crise sanitaire actuelle, la galerie fait partie des commerces fermés au public.
Toutefois les ventes peuvent se faire par correspondance, sur rendez-vous à la galerie ou encore par livraison sur Quimper et périphérie.
Je reste joignable par téléphone et internet.

mercredi 14 avril 2021

Gérard Le Guern - sérigraphies

Depuis quelques temps la galerie propose des sérigraphies de Gérard Le Guern et, jamais je n'ai eu l'occasion de les présenter ici.

Paysanne rouge - sérigraphie - H. 39 cm ; L. 41 cm - éd. 200 ex. - prix, sans cadre, 80 euros

Créateur natif de Concarneau, son histoire l'a fait quitter la Bretagne pour Paris... tout en gardant, hormis son patronyme, de solides attaches dans l'ouest.

Vague à l'âme (grand format) - sérigraphie - H. 35 cm ; L. 35 cm - éd. 100 ex. - prix, sans cadre, 60 euros

Depuis quelques années, usant d'un graphisme affirmé, il a créé quelques modèles de sérigraphies de très belle qualité (papier de fort grammage, belles encres...).

Route pêche - sérigraphie - H. 27 cm ; L. 25 cm - éd. 200 ex. - prix, sans cadre, 50 euros
 

Ces différentes sérigraphies, toutes en exemplaires limités, sont disponibles à la galerie, encadrées ou non, et par correspondance, seulement sans cadre.

Grand large - sérigraphie - H. 27 cm ; L. 25 cm - éd. 100 ex. - prix, sans cadre, 50 euros

Vague à l'âme - sérigraphie - H. 27 cm ; L. 25 cm - éd. 100 ex. - prix, sans cadre, 50 euros

Contact et renseignements :
  06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr
 
En raison de la crise sanitaire actuelle, la galerie fait partie des commerces fermés au public.
Toutefois les ventes peuvent se faire par correspondance, sur rendez-vous à la galerie ou encore par livraison sur Quimper et périphérie.
Je reste joignable par téléphone et internet.

lundi 12 avril 2021

Petit voyage en Finistère...

Profitons de ce confinement pour voyager grâce à des œuvres très récemment arrivées en vente à la galerie.

Fernand Jeanneau, le marché aux cochons à Quimperlé, huile sur panneau, H. 38 cm, L. 46 cm - années 30-40

Mettons le cap au sud du département avec, tout d'abord, deux peintures de Fernand Jeanneau (1884-1966). Sociétaire du Salon des Artistes français, l'artiste expose également à la Société nationale des Beaux-arts, au Salon des Tuileries et au Salon d'automne. Natif de Châtellerault, la trace de ses expositions apparait à de multiples reprises à Paris et en Bretagne. Il épouse une Bretonne, Louise Le Goff, en 1920 à Quimperlé. Cette ville et Lorient sont, manifestement, ses lieux d'expositions bretonnes privilégiées. De même, ses représentations de préférence vont à Quimperlé et sa région.

Fernand Jeanneau, le pesage en Bretagne, courses dans la banlieue de Quimper, huile sur panneau, H. 42,5 cm, L. 50,5 cm - années 30-40

Ces deux peintures illustrent, avec vie, des scènes du quotidien : le marché aux cochons place Saint Michel à Quimperlé (devant l'église Notre-Dame) et une course hippique (sujet original) "en banlieue de Quimper" nous précise l'artiste. André Cariou évoque Jeanneau (Les peintres de Quimperlé (1850-1950), éd. Palantines-Ville de Quimperlé, 2013) : Fernand Jeanneau est beaucoup moins connu, sans doute parce qu'il a mené de front une carrière de pharmacien de marine et une passion de peintre autodidacte. Une affectation l'a conduit à Lorient, puis un mariage en 1920 à Quimperlé. C'est à partir de 1932 qu'il peut enfin se concentrer pleinement à la peinture et expose une vingtaine de fois [...]. Depuis sa ville d'adoption, souvent représentée, il travaille de Concarneau à Pont-Scorff, en passant par Pont-Aven ou Le Pouldu. Il y brosse le plus souvent des paysages, parfois des scènes de pardons, avec une large touche au service de couleurs vives.

Louis Kerfelec, Concarneau, huile sur panneau, H. 33 cm ; L. 45 cm
Autre artiste, présenté également avec deux œuvres à la galerie, Louis Kerfelec, un parfait autodidacte, né en 1897 à Concarneau, décédé en 1976 à Lorient. Un blog, richement documenté, permet de découvrir le parcours original de cet homme, boucher à Quimperlé, peintre pour le plaisir, mais aussi boxeur, cycliste et résistant...

Louis Kerfelec, Doëlan, huile sur panneau, H. 50 cm ; L. 100 cm
 

Les deux  œuvres présentées ici ont le charme d'une facture très naïve. L'une représente Concarneau, la seconde, dans une dimension très panoramique, le joli petit port de Doëlan, en Clohars-Carnoët.

Contact et renseignements :
  06 61 79 40 69 - galerie@theallet.fr